05-06 novembre 2020

Professionnels

Les intervenants

Nicolas Bary, Cinéaste de L’ARP

Né le 28 novembre 1980, Nicolas a grandi au sein d’une famille de musiciens.

Il commence sa carrière produisant et réalisant de nombreux courts métrages, notamment Judas, en 2004. À l’âge de 26 ans, il réalise son premier film, Les Enfants de Timpelbach, adapté du roman d’Henry Winterfeld. Le film sort en 2008 en France, ainsi que dans plus de 35 pays. La même année, il fonde sa propre société de production, Les Partenaires.

En 2012, il lance son deuxième film Au Bonheur des Ogres, adapté du best-seller de Daniel Pennac.

Il sort en septembre 2017 son dernier film, Le Petit Spirou, une adaptation de la célèbre bande dessinée belge.

Si le travail de Nicolas était plus axé sur l’enfance dans ses premiers films, il est à un tournant dans sa voie artistique et développe actuellement des projets dans un univers plus sombre.

Crédit photo : Julien Lienard

Aurore Bergé, Députée des Yvelines - Assemblée Nationale

Députée des Yvelines, porte-parole du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale et Présidente du groupe d'études sur le Cinéma et la production audiovisuelle, Aurore Bergé est membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation.

Diplômée de Sciences Po Paris en Master Affaires Publiques, elle a travaillé pendant 8 ans dans le secteur privé au sein d'agences conseil en communication en parallèle d'un engagement politique. Coordinatrice de la campagne digitale d'Alain Juppé, elle rejoint Emmanuel Macron après la primaire de la droite et devient l'une de ses porte-parole de campagne.

En février dernier, Aurore Bergé est nommée rapporteure de la Mission d’information sur une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l'ère numérique.

Thierry Breton, Commissaire au marché intérieur - Commission Européenne

Ingénieur, diplômé de Supélec en computer sciences, Thierry Breton commence sa carrière en tant qu’entrepreneur dans le secteur des nouvelles technologies. En 1981, il crée aux Etats-Unis Forma Systems, une PME qu’il dirige pendant 5 ans. Il publie en parallèle plusieurs romans de science-fiction dont Softwar, vendu à 2 millions d’exemplaires et traduit dans une dizaine de langues.

En France, il conçoit puis dirige le Futuroscope, le premier parc touristique consacré aux sciences et aux nouvelles technologies, entre 1986 et 1990. En parallèle, Il est également élu conseiller régional puis vice-président de Poitou-Charentes de 1986 à 1992.

Il dirige plusieurs entreprises dans le marché des biens, ainsi que dans le secteur informatique et des nouvelles technologies. Il est directeur de la stratégie et du développement, puis directeur général de Bull, entre 1993 et 1997. Il prend ensuite la direction de Thomson Multimédia, entreprise mondiale d’électronique. En 2002, il est nommé à la tête de l’opérateur multinational France Télécom.

En 2005, il est nommé ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie de la France, fonction qu’il exerce jusqu’en 2007.

Suite à ses fonctions ministérielles, il enseigne la gouvernance à la Harvard Business School.

Il devient en 2009 président-directeur-général d’Atos, société de technologie et de services numériques, jusqu’en 2019.

Il préside l’ANRT, l’Association nationale de la recherche et de la technologie, jusqu’en 2019. Il est membre de l'Académie des technologies.

En 2019, il devient le Commissaire européen au Marché intérieur. Il est en charge de l’industrie, des services, du numérique, de la défense et de l’espace, ainsi que du tourisme et de l’audiovisuel.

 

Pierre-Antoine Capton, Co-fondateur - Mediawan

Après avoir commencé sa carrière sur les plateaux TV, Pierre-Antoine Capton se lance dans l’entreprenariat et monte sa société de production audiovisuelle en 2001. 

En 15 ans, il a développé le Groupe Troisième Oeil, devenant le premier producteur indépendant de flux en France. 

Il s’est imposé sur ce marché compétitif grâce à de nombreuses émissions de qualité telles, C à Vous, leader en access prime time chaque soir, Les Carnets de Julie, Des racines et des Ailes ou plus récemment le documentaire Coulisses sur la campagne d’Emmanuel Macron. 

Ayant assisté à la concentration du marché et, convaincu que la qualité des contenus sera de plus en plus déterminante pour se démarquer et dessiner l’avenir de l’audiovisuel, il s’est associé à Xavier Niel et Matthieu Pigasse en 2016 afin de créer Mediawan. 

La société a vu son entrée en bourse couronnée de succès en 2017 et s’attèle à regrouper les meilleures sociétés, les meilleurs talents et les meilleurs contenus afin de devenir leader sur le marché européen. 

Crédit photo : Audouin Desforges

Laure de Clermont-Tonnerre, Cinéaste

Laure de Clermont-Tonnerre est réalisatrice, productrice et actrice française. Elle vit entre Paris et les États-Unis. 

Après avoir obtenu son diplôme de Master en Histoire à La Sorbonne, elle déménage à New York pour intégrer une école d’Art Dramatique. C’est à New York qu’elle passe derrière la caméra en réalisant deux court-métrages, « Atlantic Avenue » et « Rabbit », qui seront sélectionnés et primés au sein de plusieurs Festivals Internationaux comme Tribeca, Clermont-Ferrand, Tenerife ou encore le Festival de Bordeaux. 

C’est en 2015 que « Rabbit » sera sélectionné dans la compétition officielle court-métrage au Sundance Film Festival, où Laure participera également au Sundance Lab lui permettant de développer le scénario « Nevada » qui remportera d’ailleurs le prestigieux Prix NHK. 

« Nevada » est distribué aux États-Unis par Focus Features, sous le titre original « The Mustang » , et où il est sorti le 15 Mars 2019, après avoir été présenté en avant-première au Festival de Sundance. Laure a réuni pour le casting de ce premier film, Matthias Schoenaerts, Bruce Dern, Jason Mitchell, Gideon Adlon et Connie Britton. Robert Redford étant producteur exécutif du film.

Laure a également réalisé  pour Hulu et Universal Pictures le pilote ainsi que de deux épisodes additionnels de la nouvelle série américaine « The Act » pour laquelle elle a dirigé Patricia Arquette, Joey King et Chloë Sevigny. La série, basée du documentaire pour HBO « Mommy Dead and Dearest »,  est écrite par Nick Antosca et Michelle Dean.

Laure vient de réaliser deux épisodes de la série américaine Mrs America pour FX et Hulu ou elle dirige l’actrice Cate Blanchett. 

Crédit photo : Simon Wallon

Sarah Chazelle, Co-fondatrice - Jour2Fête

Après des études très internationales (EAP-ESCP Filière Paris Oxford Berlin) et 12 ans d'expérience en finance/développement dans de nombreux secteurs et pays, Sarah a cofondé en 2006 avec Etienne Ollagnier la société de distribution Jour2Fête, et distribué depuis plus de 110 films en salles de cinéma, fictions et documentaires en video/Vod/SVod/TV. Avec un intérêt marqué depuis toujours pour le cinéma européen.

En octobre 2019, Jour2Fête a acquis Doc&Film international puis créé un nouveau label de ventes internationales, The Party Film Sales, avec la même passion de faire découvrir et étoffer un catalogue riche de plusieurs centaines de titres, et la volonté de toujours accompagner le cinéma d'auteur et de nouveaux réalisateurs-trices. En 2020, la Société représente ainsi City Hall (Frederick Wiseman) et 4 titres de la Sélection Officielle Cannes 2020: Josep  (Aurel), Last Words (Jonathan Nossiter), Slalom (Charlene Favier) et Des Hommes (Lucas Belvaux). La Société est membre du SDI, d'Europa Distribution et Europa International.

Mathieu Debusschère, Délégué Général de L’ARP

Mathieu Debusschère est diplômé de Sciences Po Paris et a étudié le cinéma et l'audiovisuel à la Sorbonne.

Après plusieurs expériences sur des tournages de films français et étrangers (Woody Allen, Régis Wargnier, Lone Scherfig…), au Consulat Général de France à Los  Angeles, à la Quinzaine des Réalisateurs, auprès de l’Adjoint à la Culture du Maire de Paris, puis à la Présidence de la République - auprès du conseiller Culture et communication, il intègre de 2013 à 2016 la Direction des Relations extérieures du Groupe CANAL+.

Par ailleurs enseignant à Sciences Po Paris, il est depuis 2016 le Délégué Général de L'ARP.

Crédit photo : L'ARP/Matthieu Begel

Maïmouna Doucouré, Cinéaste

Après des études de biologie, Maïmouna se lance dans le cinéma suite à un concours de scénario qui lui permet de réaliser un premier film autoproduit. Elle écrit ensuite « Maman(s) », une histoire à hauteur d’enfant, avec un soupçon autobiographique. Produit par Bien ou Bien Productions, le film est sélectionné dans près de 200 festivals à travers le monde et remporte plus de 60 prix, dont le prix international de Sundance, le grand prix au festival de Toronto ainsi que le César 2017 du meilleur court-métrage.

En 2019, Maïmouna a reçu le prestigieux Gold Fellowship Award de la part de l’Académie des Oscars, récompensant la meilleure jeune réalisatrice.

Son premier long-métrage « Mignonnes », qui aborde le thème de l’hypersexualisation des pré-adolescentes, a remporté le prix de la Meilleure Réalisation au festival de Sundance et la Mention Spéciale du Jury International à Berlin (Génération). Il est sorti en salles le 19 Août 2020.

Sidonie Dumas, Directrice Générale - Gaumont

Après des études de droit, Sidonie Dumas a commencé très rapidement sa carrière professionnelle dans le cinéma aux côtés de Luc Besson.

En 2010, elle est nommée Directrice Générale de Gaumont.

La société, qui a fêté ses 120 ans en 2015, représente la plus ancienne société de production de films au monde.

De DON GIOVANNI (Joseph Losey) aux TONTONS FLINGUEURS (Georges Lautner), en passant par FANTÔMAS (André Hunnebelle), LE DINER DE CONS (Francis Veber) ou LE 5ème ELEMENT (Luc Besson), ce sont autant de chefs d’œuvres qui ont fait rêver des millions de spectateurs sur la terre, depuis des décennies.

Depuis son arrivée à la tête de Gaumont, Sidonie Dumas a perpétué une politique patrimoniale en restaurant systématiquement les films du catalogue, totalisant plus de 1000 titres.

Poursuivant une ligne éditoriale éclectique qui a fait la marque de Gaumont, Sidonie Dumas a produit de nombreux films qui ont dépassé les millions de spectateurs, tel INTOUCHABLES d’Olivier Nakache et Eric Toledano (avec Omar Sy, Cesar du Meilleur Acteur en 2012). A lui seul, ce film a réuni plus de 50 millions de spectateurs dans le monde, devenant ainsi non seulement le plus gros succès de Gaumont, mais aussi le 2ème plus grand succès français de tous les temps.

D’autres films lui ont valu de belles récompenses comme LES GARÇONS ET GUILLAUME, A TABLE ! de Guillaume Gallienne, en 2015, ou plus récemment, AU REVOIR LA-HAUT d’Albert Dupontel, qui fut également récompensé de 5 César dont celui de la Meilleure Réalisation pour Albert Dupontel.

Aujourd’hui encore, Sidonie Dumas continue de produire des films qui rencontrent un large public, dépassant le million d’entrées en France en 2019, comme LA VIE SCOLAIRE de Fabien Marsaud (alias Grand Corps Malade) et Mehdi Idir, le bi-millionnaire HORS-NORMES d’Eric Toledano et Olivier Nakache et enfin, J’ACCUSE de Roman Polanski.

Succès aussi, à l’international, avec BALLERINA de Eric Summer et Eric Warin. Ce film d’animation franco-canadien, a engrangé 1.8 million d’entrées dans l’Hexagone et un box-office de 65 millions de dollars dans le monde, ou en 2018.

Depuis 9 ans, Sidonie Dumas a réinscrit Gaumont dans la production pour la télévision et notamment créé des filiales aux Etats-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

Grâce au succès de la série NARCOS, dont la 5ème saison est en cours de production, Sidonie Dumas a ainsi permis à la société d’acquérir une véritable stature internationale.

Gaumont, à travers Sidonie Dumas, et ses équipes, travaille à l’évolution d’un art dont elle a toujours été et reste l’un des plus ardents promoteurs.

Delphine Ernotte-Cunci, Présidente - France Télévisions

Diplômée de l’École Centrale Paris, Delphine Ernotte Cunci a débuté sa carrière à France Télécom comme analyste financier puis comme ingénieur économiste à FTR&D.

Elle a ensuite travaillé dans la distribution en tant que Directeur des boutiques de Paris et Directeur Général de la filiale SDR entre 2000 et 2004.

Cette année-là, elle est nommée Directrice Régionale Centre Val de Loire.

En juillet 2006, Delphine Ernotte Cunci prend la direction de la Communication Commerciale et du Sponsoring France.

En mai 2008, elle devient Directrice Commerciale France et assure à partir de juillet 2009 les fonctions de Directrice Grand Public France.

Nommée le 6 avril 2010 Directrice Exécutive, adjointe des Opérations France, Stéphane Richard lui confie ensuite le 1er mars 2011 l’entière direction opérationnelle d’Orange France. En octobre 2011, elle est également nommée Directrice Générale Adjointe du Groupe France Télécom.

Le 23 avril 2015, elle est nommée Présidente de France Télévisions. Elle est réélue à ce poste en juillet 2020.

En 2020, elle est élue Présidente de de l’Union Européenne de Radio-Télévision

Emilie Georges, Co-fondatrice - Memento Films

Emilie Georges commence sa carrière en tant qu’experte des droits culturels et éducatifs des minorités au Conseil de l’Europe en 1995, jusqu’à ce que sa passion pour le cinéma la rattrape. Elle devient ainsi vendeuse internationale avec Eric Lagesse chez Flach Pyramide de 1999 à 2001, puis chargée du développement et des coproductions internationales à La Pan Européenne, avant de fonder avec Alexandre Mallet-Guy « Memento Films Distribution & Production » en 2003. En parallèle, elle lance « La Cinéfacture » en 2004 dont la première production était Kilomètre Zéro de Hiner Saleem.

Ce film sélectionné en compétition à Cannes a été l’occasion de lancer sa propre société en 2005 avec « Memento Films International ». Cette société (MFI) l'a amenée à accompagner des auteurs français au talent mondialement reconnu; de grands auteurs étrangers comme Pawel Pawlikowski, Asghar Farhadi, Nuri Bilge Ceylan. Elle a récemment lancé une deuxième société avec pour but de produire des projets en langue anglaise : Paradise City.

Elle a été nommée aux Oscars en tant que productrice, au titre du Meilleur Film pour Call Me By Your Name en 2018.

Engagée pour faire progresser la compréhension du métier d’exportateur, elle se bat pour la mise en place d’un fond de soutien export en tant que co-Présidente de l’ADEF, l’Association des Exportateurs de Films, de 2009 à 2011, puis Vice-Présidente. Elle a également été élue membre du Bureau Directeur et du Comité Exécutif d’Unifrance de 2008 à 2013 et a pu à cette occasion participer aux groupes de travail du CNC sur la Transparence des Medias. Enfin elle a fait partie du Comité de sélection SOFICAS et a été décorée grade de Chevalier, de l’Ordre des Arts et des Lettres.

En tant que Présidente de MFI, Émilie Georges s’est consacrée à la promotion et à l’accompagnement de films indépendants de haut niveau, tels que THE CLASS de Laurent Cantet (Palme d'or, Cannes 2008), A SEPARATION d'Asghar Farhadi (Oscar® 2012 du meilleur film en langue étrangère), THE PAST (meilleure actrice, Cannes 2013) & THE SALESMAN (Oscar® 2015 du meilleur film en langue étrangère) et TODOS LO SABEN d'Asghar Farhadi (film d'ouverture en compétition, Cannes 2018).

Isabelle Giordano, journaliste

Isabelle Giordano est journaliste. Elle a été la Directrice Générale d’UniFrance Films de 2013 à 2019, en charge de promouvoir le cinéma français sur la scène internationale. Elle est depuis juillet 2019 Présidente du Comité Stratégique du Pass Culture. Elle a été pendant plus de dix ans « madame Cinéma » sur Canal Plus, productrice et rédactrice en chef pour la télévision et la radio (France TV, Arte, France Inter).

Elle a créé Cinéma pour tous en 2006, association qui organise chaque mois dans plusieurs villes de France des projections-débats pour les jeunes des quartiers prioritaires. L’association fait partie de L’Ascenseur, lieu d’innovation sociale dédié à l’égalité des chances.

Elle a par ailleurs publié plusieurs ouvrages sur le cinéma et la politique, le dernier en date consacré à la filmographie d'Alain Delon (Editions Gallimard). 

Agnieszka Holland, Cinéaste et Présidente d’Honneur de la FERA

Agnieszka Holland est une réalisatrice et scénariste née à Varsovie en 1948. Après un diplome de l'école de cinéma de Prague en 1971, elle rentre en Pologne. Elle a commencé sa carrière comme assistante-réalisatrice, avec Krzysztof Zanussi et Andrzej Wajda, qu'elle considère comme son mentor. Son premier film de télévision fut An Evening at Abdon’s (1975), et sa première réalisation pour le cinéma; Provincial Actors (1978), Prix de la Critique Internationale au Festival de Cannes 1980. En 1981, après la loi martiale en Pologne, Agnieszka Holland imigre en France.

A l'Ouest, elle a tourné plusieurs films, parmi lesquels Europa Europa (1990), nommé aux Oscars dans la catégorie du Meilleur Scénario. Agnieszka Holland reçut deux autres nominations aux Oscars, en 1985 et 2012 (Meilleur film en langue étrangère pour Angry Harvest et In Darkness).

Elle a collaboré avec son ami Krzysztof Kieslowski sur le scénario de sa trilogie Three Colors (1993).

Les films les plus récents d'Agnieszka Holland sont notamment To Kill a Priest, Angry Harvest, Europa Europa, Olivier Olivier (1992), The Secret Garden (1993), Total Eclipse (1995),vWashington Square (1997), Third Miracle (1999) the HBO production Shot in the Heart (2001), Julia Walking Home (2001), Copying Beethoven (2006) and In Darkness (2011).

Elle a réalisé plusieurs épisodes d'importantes séries télévisées américaines, telles que The Wire, Treme, The Killing ou House of Cards. Elle a réalisée aussi la mini série Burning Rush, drame en trois parties pour HBO Europe, inspiré des actions de Jan Palach, un étudiant de 21 ans qui s'est immolé par le feu sur le Wenceslas Square de Prague en 1969, en protestation contre le régime communiste et l'occupation de Prague par les armées soviétiques. Elle a également réalisé la mini-série Rosemary's Baby, diffusé pour la première fois sur NBC en mai 2014. Son dernier film est Spoor, d'après un roman d'Olga Tokarczuk. Le film a obtenu l'Ours d'Argent du Festival de Berlin 2017

Dans ses derniers projets, il y a la série 1983 pour Netflix, et le film L'Ombre de Staline, sorti en France en mars 2020. 

Agnieszka Holland est aussi l'auteure de nombreux scénarios et de pièces pour la télévision polonaise.

Alex Jaffray, Compositeur

Alex Jaffray a fondé l’agence sonore START - REC, c’est certainement le nom de cette agence qui lui facilite la téléportation pour être à la fois compositeur, producteur et chroniqueur musical. Compositeur pour la télévision et le cinéma, (Claude Lelouch, Pascal Chaumeil, Laurent Tuel…) Il a composé de nombreuses identités sonores de marques, (Citroën, BNP, Capgemini, Veolia, Kéolis, TF1, La poste mobile, France 2, BFM…) et pour quelques programmes phares (Scènes de ménages, Stade 2, On n’est pas couché…) Publicités, identités sonores ou évènements, il a façonné et produit des bandes son Canal +, Cartier, Show Hello pour Orange, Longines, Disney, Hermès …

Parce qu’il faut se lever tôt pour parler de musiques de films à la télé, Il anime également la chronique musicale de Télématin sur France 2 ainsi que « Le Son d’Alex » ce qui lui offre un lien privilégié et des rencontres rares avec Ennio Morricone, Lalo Schiffrin, Craig Armstrong, Hans Zimmer, Lenny Kravitz, Alexandre Desplat, Lang Lang ou Sting…

Il a créé début 2019 une version longue du son d’Alex, dans un format stand up musical, qu’il jour sur scène à Paris et dans toute la France.

Crédit photo : Vincent Calvet

Baya Kasmi, Vice-Présidente de L’ARP

Baya Kasmi est scénariste, réalisatrice et comédienne.

Elle a co-signé le scénario de nombreux films notamment avec Michel Leclerc (Le nom des gens, La vie très privée de Monsieur Sim, La lutte des classes) et Thomas Lilti (Hippocrate, Médecin de campagne).

Elle a réalisé un court métrage J’aurais pu être une pute, un long métrage Je suis à vous tout de suite et une série Le grand bazar.

Elle est actuellement en financement de son prochain long en tant que Réalisatrice Youssef Salem a du succès, avec Ramzy Bedia dans le rôle titre.

Crédit photo : M6/Pascalito

Pierre Jolivet, Président de L’ARP

Après une carrière de sketchman avec son frère Marc, en 1983, Pierre Jolivet co-scénarise, co-produit et joue dans Le Dernier Combat, premier long-métrage de Luc Besson. Les deux hommes retravailleront ensemble sur Subway en 1985, année de la sortie du premier film de Pierre Jolivet comme réalisateur, Strictement personnel, thriller nommé au César de la Meilleure première oeuvre. Il réalisera par la suite notamment Le Complexe du Kangourou (1986), Force majeure (1988), Ma Petite Entreprise (1999), Je crois que je l’aime (2008), Jamais de la vie (2015), Les Hommes du Feu (2017) et récemment Victor et Célia (2019).

Michel Leclerc, Cinéaste de L’ARP

Michel Leclerc est un scénariste et réalisateur français. Il a notamment écrit et réalisé le long-métrage J'invente rien (2006), Le Nom des Gens (2010, César du meilleur scenario original), Télé Gaucho (2012), La Vie très privée de Monsieur Sim (2015), ou récemment La Lutte des Classes (2019).

Michel Leclerc est également le co-scénariste de La Tête de maman de Carine Tardieu (2007), et de quelques épisodes des séries Âge sensible et Fais pas ci, fais pas ça. Il a été chroniqueur de télévision, pour des rubriques sur France 3 et Canal + : dans C'est ouvert samedi et Nulle Part Ailleurs sur Canal +, et dans Mon Kanar sur France 3.Il est aussi auteur-compositeur-interprète depuis 2001, dans le groupe musical Minaro.

Patrice Leconte, Cinéaste de L’ARP

Cinéaste, on lui doit une trentaine de films, dont : LES BRONZES ; TANDEM ; MONSIEUR HIRE ; LE MARI DE LA COIFFEUSE ; RIDICULE ; LA FILLE SUR LE PONT ; LA VEUVE DE SAINT PIERRE ; L’HOMME DU TRAIN ; CONFIDENCES TROP INTIMES ; MON MEILLEUR AMI ; LE MAGASIN DES SUICIDES (film d’animation) ; UNE PROMESSE.

Mais il a également mis en scène plusieurs pièces de théâtre, dont : ORNIFLE (Jean Anouilh) ; GROSSE CHALEUR (Laurent Ruquier) ; CORRESPONDANCE DE GROUCHO MARX (Groucho Marx) ; ELOISE (Claude Klotz) et JE L’AIMAIS (Anna Gavalda).

Et il a publié trois romans chez Albin Michel : LES FEMMES AUX CHEVEUX COURTS (avril 2009) ; RIVA BELLA (février 2011) ; LE GARCON QUI N’EXISTAIT PAS (avril 2013) et LOUIS ET L’UBIQ (Arthaud – avril 2016)

Crédit photo : Claire Garate

Isabelle Madelaine, Productrice - Dharamsala

Isabelle Madelaine, lauréate de la Fondation Hachette du jeune producteur, fonde en 2001 Dharamsala. La société a produit une quinzaine de courts et moyens métrages, parmi lesquels Peau de Vache de Gérald Hustache-Mathieu, Cousines de Lyes Salem et C’est gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli, qui ont tous trois remporté le César du meilleur court métrage en 2003, 2005 et 2010. Dharamsala a également produit plusieurs longs métrages : Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu (2011), L’Oranais de Lyes Salem (2014), Bébé Tigre de Cyprien Vial (2015), C’est ça l’amour de Claire Burger (2017) ou Proxima d’Alice Winocour (2019). En 2013, Isabelle Madelaine reçoit le 10e Prix IFCIC de la jeune société de production indépendante. Le 25 septembre 2020, Isabelle Madelaine est élue Présidente de l’UPC (Union des Producteurs de Cinéma).

Roch-Olivier Maistre, Président - Conseil Supérieur de l’Audiovisuel

Président de chambre à la Cour des comptes et Rapporteur général du comité du rapport public et des programmes de la Cour des Comptes, Roch-Olivier Maistre préside le CSA depuis le 4 février 2019. Son mandat prendra fin en janvier 2025.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, titulaire d'une licence de sciences économiques et ancien élève de l’École nationale d’administration (1982), Roche-Olivier Maistre est Administrateur de la Ville de Paris de 1982 à 1986. Il rejoint ensuite le cabinet de François Léotard, ministre de la Culture et de la Communication en tant que conseiller technique (1986-1988). Au Secrétariat général de la Ville de Paris, de 1988 à 1993, il est successivement chargé de mission puis Directeur de cabinet du Secrétaire général.  Il est ensuite Directeur général de la Comédie-Française (1993-1995), puis Secrétaire général du Conseil de Paris, avant de rejoindre la présidence de la République en 2000, en tant que conseiller pour l’Education et la Culture. En 2005, il devient Conseiller maître à la Cour des Comptes puis Premier avocat général au Parquet général de la Cour des comptes (2009) avant d’occuper le poste de Président de section en 2013. De 2006 à 2011, il est aussi médiateur du cinéma au ministère de la Culture et de la Communication et membre puis président de l'Autorité de régulation de la distribution de la presse. Il est aussi président de la commission des aides sélectives à la promotion des œuvres cinématographiques à l'étranger au sein du CNC.

En 2017, il est chargé d’une mission de réflexion sur la création d’une « maison commune de la musique » par Françoise Nyssen, alors ministre de la Culture. En 2018, il est nommé Président de chambre à la Cour des Comptes et Rapporteur général du comité du rapport public et des programmes de la Cour des Comptes.

Roch-Olivier Maistre est Officier de la Légion d’honneur et Officier de l’Ordre national du Mérite.

Nathalie Marchak, Cinéaste de L’ARP

Nathalie Marchak est diplômée de la formation continue Un an sur les Métiers du Scénario à l’Ecole Nationale  Supérieure Louis Lumière en 2015.

Parallèlement à des études de droit, Nathalie Marchak suit pendant trois ans la formation de  l’école d’art dramatique Périmony à Paris.  Elle  joue  dans des petites salles au théâtre  (Morphine,  de Mikhaïl Boulgakov). Au cinéma, elle est découverte lors d’essais sauvages par Claude Lelouch qui lui donne un petit rôle dans son film Les Parisiens.

Elle fait aussi une apparition dans Les Poupées Russes de Cédric Klapisch à qui elle confie son désir de mise en scène. Il l’encourage à partir étudier  la réalisation à New York University,  dont  il  est diplômé –  ce qu’elle fait en 2004 et dont elle revient diplômée en réalisation.

De retour  en France, elle accompagne  en  production  la  réalisation  d’un  moyen  métrage  (Le  Livre des Morts de Belleville, de JJ  Joudiau, avec Bernadette Lafont, diffusé  sur Arte).

Parfaitement anglophone, elle veut retourner aux Etats-Unis et bénéficie alors d’une bourse d’écriture  (bourse  du mérite Sachs) à l’université de Harvard pour l’écriture de son premier long-métrage.

Elle est également diplômée en droit de l’Université de Harvard, membre du barreau de New-York et diplômée de l’ESSEC.

Elle a réalisé plusieurs court-métrages dont le dernier, Happy New Year, préacheté par OCS, diffusé en salles de cinéma, est en cours de sélection dans les festivals.

Son premier long-métrage Par Instinct dont elle est l’auteur du scénario original et la réalisatrice, avec dans les rôles principaux Alexandra Lamy, Sonja Wanda et Brontis Jodorowsky est sorti en salles le 15 novembre 2017 au cinéma.

Elle développe en ce moment plusieurs long-métrages pour le cinéma : l’un, adapté du roman Le Dernier des Nôtres d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Grand Prix du Roman de l’Académie Française) et l’autre d’après une histoire originale intitulé « Ex.filtrés ».

Elle est aussi la créatrice de la série Les Siffleurs en développement avec France 2, produit par Thomas Anargyros pour Storia TV.

 

Edouard Mauriat, Producteur - Mille et Une Productions

Edouard Mauriat est diplômé de l’Université Paris I en économétrie et de la Fémis en production. Après deux ans à Beyrouth au service culturel de l’Ambassade de France, il revient à Paris et crée Mille et une productions en 1998. En 22 ans, il a produit de nombreux films de fictions et de documentaires pour le cinéma, dont « Le cauchemar de Darwin » et « Merci Patron ! », primés dans les plus grands festivals.

Il est actuellement membre de la commission d’agrément du CNC après avoir participé à plusieurs autres commissions (avance sur recettes, aide à la distribution, etc…).

Membre du bureau du SPI (Syndicat des Producteurs Indépendants), il est, depuis janvier 2020 co-président du BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma).

Radu Mihaileanu, Vice-Président de L’ARP

Radu Mihaileanu fuit la Roumanie en 1980 durant la dictature de Ceaușescu pour se réfugier en France, en passant par Israël. A Paris il étudie le cinéma à l’IDHEC, puis exerce le métier d’assistant réalisateur notamment auprès de Marco Ferreri avec qui il collabore ensuite à l’adaptation du Dialogue de Platon pour le téléfilm Le Banquet en 1989.

En 1993 sort Trahir, son premier long métrage en tant que réalisateur, dont il écrit aussi le scénario. Le film obtient plusieurs prix dans des festivals (Montréal, Istanbul…). Son deuxième long métrage, Train de vie  obtient un succès international, notamment grâce à deux prix gagnés durant le Festival de Venise en 1998 et au Prix du Public obtenu à Sundance, deux fois nominé aux César.

Après une rencontre avec des immigrés éthiopiens en Israël, il réalise, co-écrit et coproduit en 2005  Va, vis et deviens, consacré par le César du meilleur scénario original l’année suivante, après avoir glané plusieurs prix lors de la Berlinale 2005.

En 2009 sort Le Concert (qu’il réalise, co-écrit et coproduit), qui attirera près de 2 millions de spectateurs en France et qui sera un succès mondial culminant avec une nomination aux Golden Globes. En 2011, Radu Mihaileanu sort La Source des femmes (qu’il réalise, co-écrit et coproduit) dans lequel les femmes d’un village du Maghreb revendiquent l’égalité avec leurs maris à travers une grève du sexe et de l’amour. Le film est en sélection officielle au Festival de Cannes 2011. En 2013 il initie, coécrit et produit Caricaturistes – Fantassins de la Démocratie, documentaire pour le cinéma sur 12 caricaturistes du monde entier. Le film, qui défend la liberté d’expression, est en Sélection Officielle Hors Compétition à Cannes 2014, et nommé aux César 2015 en tant que Meilleur Film Documentaire. Il est diffusé par les télévisions du monde entier. En 2016 sort sur les écrans L’Histoire de l’Amour, qu’il réalise, coécrit et coproduit, adapté du roman de Nicole Kraus.

Il écrit deux livres : « Une vague en mal de mer » (poèmes), « Va, vis et deviens » (roman), et une pièce de théâtre : « Mensonges d’un bouffon ».

Radu Mihaileanu est fait chevalier puis officier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2007 et 2014, et chevalier de la Légion d’honneur le 14 juillet 2011. De 2009 à 2011, et de 2017 à 2019, il est Président de L’ARP.

Marc Missonnier, producteur - Moana Films

Marc Missonnier est diplômé de Sciences-Po Paris et de la Fémis. Il crée FIDÉLITÉ PRODUCTIONS en 1995, encore à la Fémis, où il rencontre Olivier Delbosc, qui sera son associé pendant 20 ans. Marc Missonnier a depuis son premier long-métrage, SITCOM de François Ozon, produit plus de 80 films, comptant de nombreuses coproductions internationales ainsi que des sélections dans les plus grands festivals. Il crée MOANA FILMS en 2015 et LINCOLN TV (production de séries TV), dans laquelle il est associée avec Christine de Bourbon-Busset.

Il est également investi dans différentes activités au sein de la profession, dont les plus récentes : Président de l’association des producteurs de cinéma (APC) pendant 3 ans ; Membre du Conseil d’Administration du festival de Cannes (3 ans) ; Vice-Président du Troisième collège de l’avance sur recettes du CNC (1 an) ; Création de l’association « Solidarité Cinéma » (depuis avril 2020)

Catherine Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime

Sénatrice de la Seine-Maritime depuis le 26 septembre 2004, Catherine Morin-Desailly est membre de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, commission qu’elle a présidée de 2014 à 2020.

Catherine Morin-Desailly a mené de nombreux travaux sur l’audiovisuel et la chronologie des médias. En 2009, elle est désignée rapporteure de la loi relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision. Elle a suivi l’ensemble des débats sur la création sur Internet, de la loi DADVSI aux lois Hadopi I et II. En 2016, Catherine Morin-Desailly devient rapporteure de la loi visant à renforcer la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias.

Vice-présidente du groupe d’études numérique et membre de la commission des affaires européennes du Sénat, Catherine Morin-Desailly s’est spécialisée dans les nouvelles technologies et les enjeux liés à Internet. Elle publie plusieurs rapports d’information dont La neutralité de l’Internet (2010), Fiscalité du numérique (2012)  L'Union européenne, colonie du monde numérique ? (2013), L'Europe au secours de l'Internet : démocratiser la gouvernance de l'Internet en s'appuyant sur une ambition politique et industrielle européenne (2014) et Prendre en main notre destin numérique : l'urgence de la formation (2018).

Ayant pointé très tôt les enjeux de souveraineté pour l’Europe en matière de numérique face aux GAFAM, Catherine Morin-Desailly a fait adopter par le Sénat plusieurs propositions de résolution européenne portant sur la gouvernance de l’Internet (2014), la nécessaire définition d’une stratégie européenne du numérique globale, offensive et ambitieuse (2015) ou encore les règles de concurrence (2017). En 2017, Catherine Morin-Desailly dépose une proposition de résolution sur la régulation des objets connectés et le développement de l'Internet des objets. Plus récemment, elle s’est attaquée au statut des plateformes numériques avec une proposition de résolution sur la responsabilisation partielle des hébergeurs (2018) et au traitement des données par des acteurs extraeuropéens en déposant une proposition de résolution européenne pour une localisation européenne des données personnelles (2020).

De nouveau membre de cette commission depuis sa réélection au Sénat le 27 septembre 2020, elle vient d’être désignée rapporteure des questions liées à la stratégie européenne pour le numérique, aux fausses nouvelles, à l’intelligence artificielle, à l’économie de la donnée, à la politique de concurrence et à la thématique « culture et Europe ».

Catherine Morin-Desailly est par ailleurs conseillère régionale de Normandie. Depuis 2015, elle préside la commission culture, tourisme, attractivité. Elle est administratrice de l’association Normandie Images, bras armé des politiques régionales pour la culture et l’audiovisuel. Elle est également présidente du FRAC Rouen Normandie.

En 2018, Catherine Morin-Desailly a été rapporteure de la loi relative à la lutte contre la manipulation de l’information. Vice-présidente de la commission d’enquête sénatoriale sur la souveraineté numérique - qui a rendu un rapport intitulé Le devoir de souveraineté numérique (2019) - elle a également été rapporteure pour avis de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet.

Crédit photo : Eric Robert

Yael Naim, musicienne

Auteure-compositrice, pianiste et guitariste, Yael Naim chante en anglais, en hébreu et dernièrement en français. Ses albums coproduits avec David Donatien ont rencontré un vaste succès international et comprennent des chansons telles que New Soul, Too long, Come Home, Go to the river ou une nouvelle version de Toxic de Britney Spears.

Yael Naim a remporté trois Victoires de la musique dans les catégories album musiques du monde de l'année en 2008 et artiste interprète fille de l'année en 2011 et 2016.

Crédit photo : Jérémy Kergourlay — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56089982

Maxime Saada, Président du Directoire - Groupe CANAL+

Diplômé de Sciences Po Paris et d’HEC, il débute sa carrière au sein de l’antenne nord-américaine de la DATAR chargée de la promotion des investissements américains en France. Il rejoint ensuite le cabinet de conseil McKinsey en juin 1999 avant d’être nommé, cinq ans plus tard, Directeur de la Stratégie du Groupe Canal+. Après avoir contribué au rapprochement avec TPS, il a successivement occupé les postes de Directeur Marketing, Directeur de Canalsat, Directeur Commercial, Directeur Général Adjoint en charge de la Distribution, avant d’être promu DGA en charge de l’édition des chaînes payantes en avril 2013. Il est nommé Directeur Général du Groupe Canal+ en juillet 2015, puis Président du Directoire en 2018.

Crédit photo : Jérôme Prébois

Marjane Satrapi, Cinéaste et auteure

Marjane Satrapi accède à la célébrité avec la publication de Persepolis, une bande dessinée autobiographique en quatre volumes où elle raconte son enfance et sa jeunesse entre l'Iran de la Révolution islamique et l'Europe des années 1980-1990. Publiée par la maison d'édition française L'Association de 2000 à 2003, cette série est vendue à plus d'un million d'exemplaires en France, traduite dans de nombreuses langues et récompensée dans le monde entier. Satrapi publie dans la foulée deux autres bandes dessinées se déroulant en Iran, Broderies et Poulet aux prunes (prix du meilleur album du festival d'Angoulême 2004).

Elle se détourne ensuite de la bande dessinée pour se consacrer notamment au cinéma. Ses deux premiers films, co-réalisés avec Vincent Paronnaud, sont des adaptations de ses œuvres : en 2007, le dessin animé Persepolis, primé à Cannes 2007 et aux César 2008, et en 2011 le film en prise de vues réelles Poulet aux prunes. Son premier film non adapté d'une de ses œuvres, The Voices, sort en salle fin 2014 et est primé à L'Étrange Festival et à Gérardmer. Son projet suivant est une biographie de Marie Curie d'après la bande dessinée Radioactive de Lauren Redniss 

Crédit photo : Rama, CC BY-SA 2.0 FR <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/deed.en>, via Wikimedia Commons

Carole Scotta, Distributrice et productrice – Haut et Court

Co-Présidente du DIRE (Distributeurs Indépendants Réunis Européens), Carole Scotta fonde Haut et Court en 1992, société indépendante de production et de distribution de films. Via sa société, elle a notamment produit Entre les Murs de Laurent Cantet (Palme d’Or 2008), Les Revenants (2004) de Robin Campillo ou The Lobster (2015) de Yorgos Lanthimos et La Fille de Brest (2016), d’Emmanuelle Bercot. Par ailleurs, Haut et Court développe également des fictions télévisées comme les séries Les Revenants (2012) ou The Young Pope (2016) pour Canal+. Haut et Court gère également les cinémas Le Nouvel Odéon et le Louxor à Paris.

Elisabeth Tanner, Co-directrice de l’Agence Time Art, Présidente du Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires (S.F.A.A.L.)

Élisabeth Tanner est une agente de comédiens et comédiennes française. Elle codirige l’agence Time Art qu'elle a fondée en 2015 après avoir travaillé 28 ans chez Artmedia, et également présidente du Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL).

Élisabeth Tanner commence sa carrière chez Olga Horstig-Prilmuz puis devient en 1987, assistante chez Artmedia.

En 2015, elle fonde avec Arnaud Bertrand l’agence Time Art.

Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel.

Nicolas de Tavernost, Président du Directoire - Groupe M6

Diplômé de l'IEP de Bordeaux et titulaire d'un DES de droit Public, Nicolas de Tavernost débute sa carrière en 1975 au sein du cabinet de Norbert Ségard, secrétaire d'État du commerce extérieur puis aux Postes et Télécommunications. En 1986 il prend la direction des activités audiovisuelles de la Lyonnaise des Eaux et, à ce titre, procède au pilotage du projet de création de M6. En 1987, il est nommé Directeur général adjoint de Métropole Télévision M6 où il exerce depuis 2000 les fonctions de Président du Directoire.

Propulsé par FestiCiné